Carnet d’une chorégraphe

2020 - 2021 (en cours)

La Fondation Jean-Pierre Perreault collabore au projet Se mouvoir dans l’archive, une production de la Galerie UQO réalisée avec la chorégraphe, dramaturge et danseuse Hanna Sybille Müller. À l’automne 2019, la directrice/commissaire Marie-Hélène Leblanc invite l’artiste à travailler avec les archives visuelles et textuelles produites par la Galerie UQO depuis sa fondation en 2015. Dans ce projet atypique, au croisement de la danse et de l’art visuel, Hanna Sybille Müller interprète les activités, les mouvements et les archives de la galerie dans une volonté de questionner le médium de l’exposition et tout ce qu’il sous-tend.

Pour ce projet qui s’étend sur près d’un an, la Fondation Jean-Pierre Perreault a diffusé les Carnets d’une chorégraphe qui dévoilent via gifs et petits textes le processus de création et de recherche de l’artiste, ainsi que les performances finales du projet. Avec ses deux collaborateur·trices Nate Yaffe et Lauren Semeschuk, Hanna Sybille Müller réfléchit – entre autres – aux corps en période de COVID, au non-mouvement et à la documentation haptique.

Évènements

Documents

Article

Carnet d’une chorégraphe

Se mouvoir dans l’archive / Moving through the archive La FJPP est très heureuse de participer au projet Se mouvoir dans l’archive, une production de la Galerie UQO réalisée en collaboration avec la chorégraphe, dramaturge et danseuse Hanna Sybille Müller. À l’automne 2019, la directrice/commissaire...