Article

Victoria, le(s) préposé(s)

Production
Dulcinée Langfelder & Cie

En complément des vidéos autour de Victoria de Dulcinée Langfelder, sa compagnie vous propose quatre courts textes sur des thèmes qui approfondissent notre compréhension de la pièce.

LE PRÉPOSÉ

 

Charles Fariala, qui a proposé l’idée de Victoria à Dulcinée, était lui-même préposé aux bénéficiaires. Le personnage du préposé était donc là depuis le tout début, mais son rôle a beaucoup évolué et à plusieurs niveaux.

En effet, dans ses années de recherche, Dulcinée a rencontré beaucoup de préposés. Elle en a vu de toutes sortes, allant de ceux qui faisaient ce boulot juste pour le salaire, jusqu’à ceux (et surtout celles) qui faisaient ce travail par vocation et par amour pour l’humanité. C’est un travail ingrat et extrêmement frustrant. Le préposé du spectacle joue dans tout le spectre de la relation intime entre soignant et soignée. Il est celui qui regarde Victoria de l’extérieur – comme le public – et voit d’abord une pauvre petite dame, jusqu’à ce qu’il comprenne – comme le public – que Victoria ne se voit pas comme une victime.

Victoria et son préposé sont tantôt comme un vieux couple, tantôt frère et sœur, père et fille, mère et fils… et souvent même un duo comique.

 

LE PERSONNAGE

 

Le préposé est chargé de prendre soin de Victoria. Il est par moment le plus exaspéré des préposés et, à d’autres, le plus bienveillant et le plus merveilleux.

 

LES PRÉPOSÉS DEPUIS 99’

 

Réal Bossé a créé le rôle de Casimir Godzinski et, ce faisant, a contribué énormément à la création de la pièce. Lors de son audition, il a improvisé la scène de l’anniversaire, manipulant Victoria comme il le faisait avec son petit gars. Cette chorégraphie n’a pas beaucoup changé depuis!

 

 

Éric Gingras est devenu directeur technique de la compagnie en 2000. Puisque Réal ne pouvait pas partir en tournée, Éric a aidé à tenir des auditions pour le rôle du préposé… et il a fini par prendre le rôle lui-même! Yan Havel Dubcek est l’aide-soignant qui a pris le plus souvent soin de Victoria

 

Erik Lapierre travaille avec la compagnie comme technicien depuis 2003. Dans ce qui est devenu une tradition chez nous, il est passé des coulisses à la scène en personnifiant Andrei Roublev. Il a joué le préposé pour la première fois lors de la tournée au Zimbabwe en avril 2009.

 

Patrick Fleurant a pris soin de Victoria entre 2005 et 2007. Lorsque son Ivanof Ivano- vitch n’arrivait pas à sortir la phrase (dans la version anglaise) « I’m singing your swan song », plus il bafouillait, plus le public riait… il a réussi à étirer cette blague plus long- temps que tous les aides-soignants de Victoria.

 

Martin Rouleau a incarné Anton Doubrovski entre 2003 et 2005. Les repas qu’il nous faisait en tournée était un plaisir trop temporaire… il a d’ailleurs quitté le métier de comédien pour ouvrir un restaurant.

 

 

Yves Simard a joué Slobodan Stojkovic au fil des ans et ce, depuis le début, un véritable aide-soignant sur appel! Il n’a pas joué souvent, mais à chaque fois, c’était dans une nouvelle langue!

 

 

Créé en 1999 pour la scène, l’œuvre est transposée en film en 2022. Pendant 20 ans de tournée internationale, des milliers de témoignages de partout l’ont confirmé ; Victoria touche le spectateur droit au cœur et leur apporte une nouvelle capacité de tolérance.

 

Synopsis

 

Victoria, 90 ans, a perdu la mémoire. Elle a perdu sa chatte et le contrôle de sa vie. Dans son monde, le temps n’existe pas; les souvenirs sont aussi réels que le présent. L’ombre d’elle-même, Victoria est un personnage, une artiste de la scène qui, oubliant son rôle, s’adapte aux situations dramatiques, comiques ou poétiques selon les méandres de son imagination. Le préposé qui en prend soin devient pour elle, tour à tour, son ami, son adversaire, son père, son amoureux… tandis que son fauteuil roulant, devient sa berceuse, son partenaire de tango, sa prison, et même un charriot volant qui l’emporte, jusqu’au dernier souffle.

Projets

Autour de Victoria

Coproduction

Dulcinée Langfelder crée le spectacle Victoria en 1999. Traitant de la vieillesse, de la vulnérabilité et de la perte des facultés cognitives, ce spectacle a été diffusé dans quinze pays, joué dans huit langues et tourne encore aujourd’hui. Pour rendre hommage à l’œuvre et aux…

Évènements

À découvrir aussi

Entrevue vidéo

Victoria, la création

Entrevue avec Dulcinée Langfelder menée par Viktoria Bobovskaia Extraits : Captation de Victoria, Dulcinée Langfelder & cie, 2000, La Voisine, le film, Diane Poitras, 1996, Captation de La Complainte de Dulcinée, Dulcinée Langfelder & cie, 2008, Victoria, le film, Dulcinée Langfelder & cie, 2021 Photos…

Entrevue vidéo

Victoria, l’héroïne au-delà de la folie

Entrevue avec Dulcinée Langfelder menée par Luce Des Aulniers.

Entrevue vidéo

Victoria, la création

Entrevue avec Dulcinée Langfelder menée par Viktoria Bobovskaia. Extraits : Captation de Victoria, Dulcinée Langfelder & cie, 2000, La Voisine, le film, Diane Poitras, 1996, Captation de La Complainte de Dulcinée, Dulcinée Langfelder & cie, 2008, Victoria, le film, Dulcinée Langfelder & cie, 2021 Photos…

Article

Victoria, la chorégraphie

En complément des vidéos autour de Victoria de Dulcinée Langfelder, sa compagnie vous propose quatre courts textes sur des thèmes qui approfondissent notre compréhension de la pièce. LE MOUVEMENT La danse nous touche à un niveau bien plus profond que la parole. Elle permet une...