Lancement de L’INVISIBLE VISIBLE

30 novembre 2016

Le 30 novembre 2016, la Fondation Jean-Pierre Perreault tient le lancement de L’INVISIBLE VISIBLE – Transmission d’outils d’interprétation en danse, le legs pédagogique de Sylvie Pinard qui se veut un guide vers la découverte de son corps expressif.

Membre fondatrice du groupe Nouvelle Aire, Sylvie Pinard a dansé professionnellement pour de nombreux chorégraphes québécois tels que Martine Époque, Edouard Lock, Jean-Pierre Perreault, Paul-André Fortier, Iro Valaskakis Tembeck, ainsi que pour des chorégraphes américains et ce, pendant plus de vingt-cinq ans. Elle fut aussi professeure au département de danse de l’UQAM de 1980 à 2012.

La Fondation Jean-Pierre Perreault est très heureuse d’offrir la  version pdf de L’INVISIBLE VISIBLE un ouvrage unique, aussi riche qu’inspirant sur son site.

Projets

L’INVISIBLE VISIBLE par Sylvie Pinard

30 novembre 2016

La Fondation Jean-Pierre Perreault, en collaboration avec le Département de danse de l’UQAM, lance le 30 novembre 2016 L’INVISIBLE VISIBLE – Transmission d’outils d’interprétation en danse, le legs pédagogique de Sylvie Pinard.  Membre fondatrice du groupe Nouvelle Aire, Sylvie Pinard a dansé professionnellement pour de…

Documents

Publication

L’INVISIBLE VISIBLE

L’INVISIBLE VISIBLE – Transmission d’outils d’interprétation en danse, le legs artistique de madame Sylvie Pinard se veut un guide vers la découverte de son corps expressif afin d’assurer une présence scénique authentique.  

Archives complémentaires

Comme madame Pinard l’écrit en avant-propos : « Je vous propose d’aborder cet écrit comme une tentative pour élucider et élargir la notion de présence chez le danseur. L’acte de danser fait-il toujours appel aux concepts de kinésphère et de dynamosphère, et à quels niveaux ? Comment l’état invisible s’incarne-t-il ? Et comment peut-on le rendre visible ? Ce livre tentera de répondre à ces questions. »

Durant sa carrière de danseuse et de professeure en danse contemporaine, la notion de la présence sur scène a toujours fasciné madame Pinard. Contrairement au théâtre, dit-elle, la danse n’a pas vraiment traité du travail expressif du danseur ni développé des approches concrètes s’apparentant à celles de Barba ou de Grotowski. Le  désir d’écrire ce livre découle du constat du peu de documents touchant le développement de l’expressivité chez l’interprète danseur. Bien que demeurant fidèle à Laban, le livre propose une relecture plus contemporaine de ce cadre d’analyse. Ainsi, les écrits d’Howard Gardner sur les intelligences multiples ont eu une influence décisive sur la conceptualisation de sa démarche pédagogique autour des concepts de kinésphère et de dynamosphère. Dès lors, elle développe ses classes d’interprétation autour de l’axe expressif en s’appuyant sur les différentes intelligences mises à contribution pour déployer le mouvement.

Retour sur le lancement : 

Un livre de Sylvie Pinard

Le lancement tenu le 30 novembre dernier a été un immense succès. Merci à Manon Levac, interprète et directrice du département de danse de l’UQAM, qui a tenu un discours sensible et lumineux autour du travail d’interprète et de professeure de Sylvie Pinard. Merci au public nombreux, joyeux et attentif. Merci encore une fois au département de danse de l’UQAM qui a collaboré à la tenue de l’événement. Et merci surtout à l’auteure, Sylvie Pinard, qui a consacré plus de 4 ans à la rédaction du livre. Son ouvrage est le legs pédagogique d’une professeure appliquée et généreuse, désireuse de partager son expérience, ses réflexions et son parcours tant auprès des interprètes que des enseignants de la danse; sa «présence» lors du lancement fut des plus inspirantes!